• Plongée rétrofuturiste avec un jeu vidéo du Cnam-Enjmin auréolé de prix
    21 février 2017
    Leur palmarès pourrait en faire pâlir d’envie plus d’un. Fraîchement émoulus du Cnam-Enjmin, les jeunes concepteurs du jeu vidéo Even[0] déjà maintes fois primé se sont de nouveau distingués en décrochant le prix du jury lors du premier festival IndieCade Europe. Tout un symbole pour le Conservatoire qui accueillait ce grand événement célébrant les jeux vidéo indépendants, en novembre dernier.
  • #Infographie : le compte personnel de formation et le Cnam
    22 février 2017
    Quel rôle va jouer le Cnam dans le déploiement du CPF ? Réponse en image.
  • Vieillir ici ou là-bas... le dilemme des "Chibanis"
    21 février 2017
    Professeur des universités au Conservatoire après un parcours de chercheur au Laboratoire interdisciplinaire de sociologie économique (Lise), Mohamed Madoui est décédé le samedi 26 novembre 2016. Fin connaisseur de la sociologie économique de l'entreprise et de l'entrepreneuriat, spécialiste des discriminations et de la diversité, il avait ces dernières années brillamment investi le champ de l'accès aux droits et aux soins des migrants vieillissants. Pour le Cnam mag’ #6, il avait à ce titre rédigé un article consacré à la question du vieillissement des immigrés, alors publié sous forme de synthèse. Nous en reproduisons ici la version in extenso.
  • "J'ai voulu montrer les tenants et les aboutissants de la crise alimentaire"
    22 février 2017
    Colin Delfosse est le photographe de l'exposition "Out of Home, visages et témoignages de déplacés du Katanga" présente sur les grilles du Cnam en octobre et novembre 2015. Pour témoigner des déplacements forcés des populations, Colin est parti aux côtés de l'ONG Première urgence internationale à la rencontre des exilés qui ont fui le conflit qui ravageait leur région. Dans cette interview, Colin revient sur cette exposition testimoniale et forte qui rend hommage au courage de tous les déplacés du Katanga.
  • "Partout où les filles sont éduquées, on améliore le sort de la population globale"
    22 février 2017
    En 2015, l'exposition Simplement Afghanes, sur les grilles du Cnam, nous invitait à découvrir des clichés réalisés par des femmes afghanes. Elles y partagent leur quotidien mais aussi leur regard sur leur monde comme sur le monde. Entretien avec Chékéba Hachemi, instigatrice de cette exposition et présidente de l'ONG Afghanistan libre qui œuvre en faveur de l'éducation et de l'emploi des femmes en Afghanistan.
  • Épidémie d’Ebola : un modèle pour la sécurité sanitaire
    21 février 2017
    Il faut considérer cet événement comme un modèle pour penser la santé globale. Et ceci pour plusieurs raisons.
  • Le Brexit... and after ?
    22 février 2017
    Nicole Gnesotto est professeure du Cnam, chaire Union européenne. Elle y a notamment fondé le Forum Europe, un cycle de conférences publiques avec quelques-uns des grands acteurs et témoins de la construction européenne. Dans cette contribution, elle s'interroge sur les conséquences du Brexit pour le Royaume-Uni.
  • "Notre écriture en langue des signes, c'est le théâtre"
    22 février 2017
    Emmanuelle Laborit est une comédienne sourde de naissance, la première à avoir reçu un Molière, en 1993. Ce sésame lui ouvre la porte de nombreux films qu’elle tourne aux côtés de Fabrice Luchini, Sylvie Testud, Philippe Noiret, Yolande Moreau… Depuis 2004, elle dirige l'International Visual Theatre (IVT), laboratoire de recherche linguistique, artistique et de formation à la langue des signes, lieu de rencontre unique en France entre sourds et entendants, où elle avait fait ses premiers pas de comédienne. Elle est également l’une des figures militantes de la LSF.
  • "Mon envie de mettre le dessin au coeur d'une émotion est toujours la même"
    22 février 2017
    Quelques jours avant l’inauguration de l’exposition Machines à dessiner au Musée des arts et métiers, nous étions attablés tous les trois en terrasse, François Schuiten, Jim, le chien dont il ne se sépare jamais, et moi, à l’angle du boulevard et de la rue Saint-Martin. Une occasion unique de plonger, entre deux grondements de klaxon et trois bouffées d’échappement, dans les univers protéiformes de ce maître incontesté du 9e art, dessinateur de la mythique série des Cités obscures, mais pas que...
  • Dans les petits papiers d'un mathématicien précurseur
    25 janvier 2017
    André Sainte-Laguë. Ce nom ne vous dit rien°? Et pourtant, ce pionnier des nouvelles technologieséducatives et de la théorie des graphes fut professeur de mathématiques générales en vue des applications au Conservatoire de 1938 à 1950. Récemment léguée par sa petite-fille au service commun de documentation de l’établissement, c’est une importante collection de ses publications qui vient éclairer ses activités de professeur et d’écrivain.