• | Entreprise ,
  • | Economie ,
  • | Formation ,
  • | Management ,
  • | Travail ,

Formez vos managers à l’Intelligence collective et à l’Intelligence artificielle!

Cécile Dejoux, professeure des universités au Cnam

Publié le 11 décembre 2018 Mis à jour le 11 décembre 2018

Avec la transformation numérique, il est urgent de revenir aux basiques et d’apprendre à travailler en mode collaboratif si on veut préparer constructivement la transformation des métiers avec l’IA !

© Pixabay - Geralt

© Pixabay - Geralt

La transformation numérique est multifacettes et impose le collaboratif comme valeur de référence …

En moins de cinq ans, la transformation numérique s’est imposée dans les entreprises françaises, quel que soit leur secteur d’activité et leur taille. Elle se définit en plusieurs axes de transformation comme le télétravail, l’arrivée des lab d’innovation, la redéfinition des lieux avec les flexoffice, l’avènement de nouvelles méthodes de travail comme les méthodes agiles pour prototyper et les méthodes de design thinking pour innover, etc. Le collaboratif est devenu le symbole de la réussite de cette transformation or les entreprises ont oublié de former leurs collaborateurs au travail en mode collaboratif. Elles ont mis des outils à disposition en croyant que leur appropriation allait être automatique. Or, travailler en mode collaboratif n’est pas inné, l’homme pense d’abord à lui avant de penser aux autres.

Pourtant, trop nombreux sont ceux qui oublient que travailler en mode collaboratif s’apprend …

Les recherches au sein du Learning Lab Julhiet Sterwen du Cnam définissent la réussite d’un travail collaboratif entre humain si les 5R sont mis en œuvre. Ainsi, une équipe à distance ou en présentiel sera performante si :

Rôles : dans un groupe, chacun doit avoir un rôle

Routines : Des routines sont installées pour renforcer la cohésion

Règles : Des règles permettent d’avoir de l’équité et d’avancer vite

Respect : Le respect doit être rappelé pour harmoniser la diversité

Reconnaissance : savoir reconnaître l’individu alors qu’il contribue à un collectif est la base de l’engagement

Il est vivement conseillé de former les collaborateurs à savoir travailler en mode collaboratif avec les humains afin qu’ils acceptent par la suite de repenser leur travail avec l’IA (quelles tâches lui laisser faire, quelles tâches faire avec elle et quelles tâches faire grâce à elle).

Très vite, les collaborateurs vont devoir travailler avec des machines et imaginer de nouvelles activités à réaliser. En effet, l’introduction de l’IA dans le travail doit être perçue comme une opportunité pour réaliser de nouvelles tâches qui ne pourraient exister sans IA. Or pour garder une valeur ajoutée, quelque-soit le métier, le meilleur conseil est de développer la compétence qui permet à chacun de créer de l’intelligence collective homme-homme et homme-machine.

Pour performer, la compétence du XXIe siècle d’un manager, sera de faire émerger l’Intelligence collective de ses équipes composées d’humains et de systèmes d’aide à la décision et à la prévision produits par des IA.

Les entreprises qui réussiront à transformer leur modèle économique et les métiers avec l’IA sont celles qui auront formé, en amont, leurs collaborateurs à devenir des créateurs d’intelligence collective. Alors occupez-vous des hommes autant que de l’IA[1] !

[1] Cécile Dejoux lance le 15/12/18 sur Fun MOOC « Du manager au leader : devenir agile et collaboratif


Picto label thématiques articles Cnam Blog | Entreprise | Economie | Formation | Management | Travail

Pour faire un lien, saisissez l'adresse complète du site web (http://www.siteweb.fr) ou du mail.