Cnam mag' #5

Le Cnam se mobilise pour les migrants

  • Changements de climat massifs et migrations
    13 juillet 2017
    Professeur du Cnam, Michel Bera expose, à l'appui des exemples du passé, les liens entre changements de climat et migrations de population.
  • Valeriia, réfugiée ukrainienne : "Ici, je me sens en sécurité : je peux m’exprimer librement"
    4 juillet 2017
    Valeriia, allure studieuse et visage ouvert, met à mal les clichés qui courent sur les réfugiés. Cette Ukrainienne de 31 ans est arrivée en France, pays dont elle chérissait la culture, voici un an et demi. Son objectif : fuir la répression qui sévissait dans sa région du Donbass, aux portes de la Russie. Depuis, soutenue par l’Association Pierre-Claver, elle affûte ses connaissances en programmation Web sur les bancs du Cnam.
  • "Nous devons être exemplaire auprès des migrant·e·s et des réfugié·e·s"
    30 juin 2017
    Quelle peut-être la réponse d’un établissement d’enseignement supérieur et de recherche commele Conservatoire national des arts et métiers dans l’appel à la solidarité nationale du président de laRépublique ? Olivier Faron, son administrateur général, nous confie pourquoi il est important à sesyeux que le Cnam s’engage auprès des migrants et des réfugiés, et nous détaille quelques-unes desinitiatives prises.
  • Dire le fait migratoire. Les mots et leurs enjeux
    30 juin 2017
    La présence de non nationaux permet de prendre la mesure de l’arbitraire légitime contenu dans les opérations de classification et de définition des immigrés et de l’immigration (ordinaire et «clandestine »), celles qui organisent l’inclusion et l’exclusion nationales, c’est-à-dire celles qui permettent ou qui interdisent le droit d’avoir des droits.
  • Le temps des migrants, au Cnam
    30 juin 2017
    Les migrations ne constituent pas un phénomène nouveau. Mais elles sont devenues une préoccupationcentrale, à la fois en raison de leur ampleur, de la gravité des conflits qui ont accéléré leur développement, de la médiatisation de drames qui leur sont associés. Elles suscitent des réactions multiples, contrastées, allant de la compassion à l’indifférence, voire au rejet. Marcel Jaeger, professeur du Cnam, sur la chaire Travail social et intervention sociale, nous en parle.
  • "Je cherche à intéresser les Français à une histoire qu'ils croient être différente"
    29 juin 2017
    Historien et professeur des universités, Benjamin Stora est spécialiste de l’histoire coloniale, de l’Algérie et de l’immigration en France. Depuis août 2014, il est président du Conseil d’orientation de l’Établissement public du palais de la Porte Dorée, qui réunit le Musée de l’histoire de l’immigration et l’aquarium tropical, à Paris.
  • "On ne peut déduire de l'arrivée des migrants des effets négatifs sur le marché du travail "
    25 novembre 2016
    Depuis 2010, Jean-Christophe Dumont est le chef de la division des migrations internationales au sein de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Il s’y consacre à l’étude de l’impact économique des migrations internationales, la gestion des flux migratoires et l’intégration des immigrés et de leurs enfants dans les pays de l’OCDE. À l'occasion du colloque "Le Cnam se mobilise pour les migrants", organisé par le Conservatoire en juin 2016, Jean-Christophe Dumont répondait à nos questions.
  • Favoriser l’intégration des migrants en certifiant les compétences acquises dans la société d’émigration
    25 novembre 2016
    Voici plus d’une décennie que David Mahut, sociologue indépendant et chercheur associé au Centre population et développement (Ceped) de l’Université Paris-Descartes, étudie à la loupe les migrations africaines qualifiées. Il propose une approche empirique de la migration en matière de classes sociales, en interrogeant systématiquement les positions sociales des individus dans les sociétés d’émigration et d’immigration.