Serious game : retour sur une semaine de tournage

Publié le 16 novembre 2017 Mis à jour le 17 novembre 2017

Clap de fin pour le tournage du quatrième serious game de la série SecretCAM dédié à la diversité culturelle au travail. Du 6 au 10 novembre, les bureaux du pôle Pédagogie & Digital du Cnam à Nantes se sont transformés en studio d'enregistrement. Quatre membres du pôle (réalisateur directeur d’acteurs, script, cadreur vidéo, assistante logistique) étaient mobilisés sur ce projet. Ils expliquent leur rôle et nous livrent leurs impressions.

Un serious game pour changer le regard sur la mixité

Un serious game pour changer le regard sur la mixité

  Jacques Moreau, chargé d'études, script.
Je veille à ce que les mots et surtout le sens soient respectés dans chaque scène.
Ce tournage était très intense avec de belles rencontres avec les comédien·ne·s et avec son lot d'imprévus, comme les accessoires. Il nous a fallu trouver en dernière minute une alliance pour l'un des acteurs... C'est aussi assez satisfaisant de voir mis en scène des dialogues sur lesquels nous avons travaillé auparavant. Les rôles deviennent réels.


  Corinne Hauplomb, assistante de projets, assistante logistique.
J'interviens sur toute la logistique du tournage, des questions administratives aux réservations d'hôtels, trains, repas… en passant par l'aide au tournage si besoin.
C’est mon 3e serious game et je pense que nous nous améliorons à chaque fois. Le travail d’équipe prend tout son sens, chacun a un rôle bien précis qui impacte le résultat final. Le souci du détail compte énormément, c’est un travail de patience qui est commencé bien en amont du tournage qui est la partie visible de l’iceberg mais aussi la plus palpitante. C’est toujours une expérience très enrichissante.


  Jean-Philippe Picarat, technicien multimedia, cadreur vidéo.
Je m'occupe de la lumière et je tourne les images.
C'est mon premier tournage de serious game comme cadreur. J'ai aimé cette expérience, notamment d'être à 100 % sur le projet toute une semaine. J'ai beaucoup appris, notamment sur le positionnement des éclairages, la synchronisation des images et du son. Les rencontres avec les comédien·ne·s sont également stimulantes. Je vais à présent m'occuper du montage des vidéos du jeu sérieux.


  François Calvez, directeur du pôle, réalisateur et directeur d'acteurs.
J'ai le rôle de chef d'orchestre de toute l'équipe de tournage. J'accompagne les comédien·ne·s dans leur jeu d'acteur pour correspondre au mieux à leur personnage.
Le tournage est toujours un moment de partage et d'esprit d'équipe très fort, le tout dans la bonne humeur. C'est un plaisir de voir petit à petit les dialogues prendre vie et s'incarner dans le jeu des acteurs. Tout est important, le décor, le son, l'image pour être le plus réaliste possible.

Cinq comédien·ne·s et deux techicien·ne·s participaient également au tournage.

La commercialisation du serious game est prévue début 2018.