• Innovation,

La télévision de Barthélemy

Publié le 6 octobre 2017 Mis à jour le 10 octobre 2017

La télévision couleur fête en ce mois d'octobre ses 50 ans. Mais qui connaît la longue histoire de sa création ? Et surtout les quelques inventions sans lendemain, comme la télévision mise au point par René Barthélemy, qui ont précédé le récepteur que nous connaissons aujourd'hui...?

© Julien Flamand

© Julien Flamand

En 1931, René Barthélemy (1889-1954) présente le premier récepteur français de télévision avec la transmission d'une image de trente lignes entre Montrouge et Malakoff. Barthélemy utilise un système électromécanique d'analyse et de recomposition d'images à l'aide du disque à trous inventé par Paul Nipkow. Il se heurte cependant à l'impossibilité de transmettre les images à une vitesse suffisamment élevée pour donner l'illusion du mouvement grâce à la persistance rétinienne [1] (25 images/secondes). En effet, la mécanique implique des frottements, donc un ralentissement, et l'erreur de Barthélemy a été de vouloir trouver une solution de ce côté.

Les prémices de notre télévision

D'autres savants, notamment à l'étranger, avaient écarté cette voie. Dès 1923, l'iconoscope de Zworykin, analyseur électronique d'images, permettait ainsi d'obtenir une transmission et une réception d'images mobiles, qui seront les prémices de la télévision que nous connaissons.

La télévision de Barthélemy

[1] Capacité de l'oeil à superposer une image déjà vue à une image que l'on est en train de voir.


Picto label thématiques articles Cnam Blog Innovation